Vous avez des questions sur nos produits ? Visiter notre FAQ

?

Vous pensez qu’il n’y a pas de poisson dans notre surimi ?

Venez vérifier comment sont élaborés les bâtonnets de surimi, de la pêche du poisson en Alaska jusqu'à leur préparation en Vendée.

Suivant

Une pêche 100% responsable

144 hommes

Prêts à vouloir changer les choses, ensemble. Ce sont autant d’emplois liés aux approvisionnements en Alaska que Fleury Michon a créé pour pouvoir réinventer la préparation du surimi.

Sous l’œil des contrôleurs

Grâce aux quotas de pêche et à la taille des mailles du filet, qui ne capturent pas les plus petits poissons, les pêcheurs obtiennent un résultat exceptionnel (en moyenne moins de 1%) qui leur permet de respecter l’environnement. Une partie de cette pêche, 10%, est réservée aux populations locales pour financer leur développement économique. Un partenariat de longues années qui ne fait que s’améliorer. Tout ce travail est possible grâce aux pêcheries avec lesquelles nous travaillons, toutes certifiées MSC.  

Du poisson sauvage

Des pêcheurs partenaires

Derrière nos filières, il y a de vrais marins-pêcheurs. Et si nous les avons choisis, c’est parce qu’ils ont eux aussi décidé de travailler dans un souci quotidien de qualité et de gestion durable des ressources. En 2014, nos 3 pêcheurs, Nick, Glenn et Rob sont d’ailleurs venus découvrir ce que devenait leur pêche en visitant notre site de Chantonnay en Vendée !

À bord de l’Arcturus

Dans les Bâtonnets Moelleux, vous ne trouverez que 2 espèces : du Colin d’Alaska et du Merlu Blanc du Pacifique. Pourquoi précisément ces deux espèces ? Parce que ces poissons sauvages sont répertoriés comme non menacés par les organismes de protection de l’environnement. Le capitaine Sullivan et ses pêcheurs sillonnent les mers d’Alaska à bord de l’Arcturus pour pêcher ce poisson aussi frais que possible ! Et de ce poisson, nous ne gardons que la chair ! Si la norme AFNOR impose d’utiliser au moins 30% dans la recette des bâtonnets, nous, nous en utilisons 38% !

Cuisiné en France

380 hommes et femmes

Prêts à vouloir changer les choses, ensemble. Ce sont autant d’emplois crées en France grâce à la filière du Surimi qui veillent chaque jour au bon respect de la recette des bâtonnets moelleux.

Cap sur la Vendée

Le surimi est une recette japonaise centenaire que les cuisiniers de Fleury Michon se sont appropriés grâce à leur savoir-faire. Après leur voyage en bateau, les pains de chair de poisson arrivent à Chantonnay, en Vendée. C’est ici qu’ils sont mélangés avec d’autres ingrédients sous l’œil bienveillant des contrôleurs de qualité et des cuisiniers.

Sans ingrédients artificiels

D’où vient la couleur orange ?

Pas de mauvaise surprise ! La couleur orange vient tout simplement de l’extrait de paprika que nous ajoutons à la préparation à base de chair de poisson qui constitue nos bâtonnets. 

Ici, on limite les additifs !

On ne garde que le meilleur : une filière sûre, des poissons de qualité de bons ingrédients, un bon savoir-faire… Et c’est tout ! Ce que nos bâtonnets Moelleux ont de plus que les autres, c’est surtout ce qu’ils n’ont pas : ni glutamate (monosodique E621), ni sorbitol, ni polyphosphate. Et cela, les Hommes de Fleury Michon sont les premiers à l’avoir fait ! La R&D et nos cuisiniers ont en effet travaillé pour remplacer ces additifs. Pour garantir la protection de la protéine à la congélation du poisson ils ont ajouté un ingrédient présent dans tous vos placards : un peu de sucre ! Et pour le glutamate (monosodique E621), connu comme exhausteur de goût, nos équipes l’ont banni au profit d’un arôme naturel ! 

Fleury Michon : La marque de surimi la plus achetée depuis 2009
% de foyers français acheteurs de surimi Fleury Michon
Source : Panel Conso KANTAR – de 2009 à CAM P5 2016 Total France - % de foyers français acheteurs de surimi Fleury Michon